Les ressources pendant la crise sanitaire COVID-19

La FFPE vous accompagne pendant la durée de la crise sanitaire dans l’accès aux droits et aux démarches administratives. Nous vous proposons aussi des ressources culturelles pour vous occuper pendant le confinement.

Mise à jour du 04/05/2020 :

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie a publié trois documents relatifs à son organisation pendant la durée du confinement. Les documents sont consultables via les liens suivants :

 

Mise à jour du 15/04/2020 :

  • en collaboration avec l’ARS (Direction Départementale de la Haute-Garonne), la mairie de Toulouse a recensé les dispositifs de soutien psychologique gratuit disponible à Toulouse, dans le cadre du confinement lié au COVID-19. Ce recensement est disponible à ce lien.
  • la Chaire Jean Monnet en Droit européen de la Santé et des Produits de santé de l’Université de Toulouse 1 Capitole a mis en ligne un bulletin d’information sur la gestion de crise COVID19 par l’Union Européenne. Abordant la gestion de crise sous de nombreux angles, ce bulletin nous rappelle que nous avons à Toulouse des compétences de haut niveau dans le domaine du Droit de la Santé, compétences reconnues à l’échelle européenne : https://ceec.ut-capitole.fr/bulletin-desaps-edition-speciale-covid-19-855801.kjsp?RH=1512484662888

Informations liées à la crise sanitaire

Informations relatives à la maladie

Q : Je pense être malade, où puis-je être pris.e en charge à Toulouse ?

R : Toulouse met à disposition quinze centres de consultation dédiés au suivi médical spécifique des personnes qui présentent des symptômes de type COVID-19. Les coordonnées de ces centres sont disponibles à ce lien.

Les modalités d’accès à ces centres sont les suivants :

  • Pas d’accès direct, mais une orientation faite par les médecins traitants ;

  • Si vous pensez souffrir des symptômes du virus Covid 19, contactez votre médecin traitant qui, après entretien et vérification des symptômes, vous orientera vers le centre de consultation le plus proche de chez vous ;

  • Au centre de consultation, des médecins vous examineront et, selon leur diagnostic, vous donneront la conduite à tenir.

Situation en France et en Occitanie

Q : Où puis-je trouver des informations fiables et officielles concernant la crise COVID-19 ?

R : Les principales informations sont disponibles sur la page dédié du site du gouvernement, à ce lien.

Q : Où puis-je trouver des informations fiables concernant l’évolution de l’épidémie en Occitanie ?

R : L’Agence Régionale de Santé publie quotidiennement un point de situation régional, et détaillé par départements, qui précise le nombre d’hospitalisation, de réanimation, de retours à domiciles et de décès. Ce point de situation est accessible à ce lien.

Q : Qu’est-ce que l’état d’urgence sanitaire ?

R : L’état d’urgence sanitaire voté ces derniers jours durera deux mois, prolongeable par une loi après avis d’un comité de scientifiques, nommés par le Président de la République. Le Premier Ministre peut :

  • Restreindre ou interdire la circulation des personnes et des véhicules ;

  • Interdire aux personnes de sortir de leur domicile, sous réserve des déplacements strictement indispensables ;

  • Ordonner la mise en quarantaine de personnes susceptibles d’être infectées ;

  • Ordonner la fermeture provisoire d’établissements recevant du public sauf ceux fournissant des biens ou des services de première nécessité ;

  • Limiter ou interdire les rassemblements sur la voie publique ;

  • Réquisitionner tous biens et services nécessaires ;

  • Contrôler les prix de biens essentiels ;

  • Réquisitionner les médicaments.

Q : Quelles sont les sanctions en cas d’infraction ?

R : Les infractions aux obligations sont portées à 200 euros. Une récidive simple dans un délai de 15 jours vous en coûtera de 1500 à 3000 euros. Une récidive à trois reprises dans un délai de 30 jours est passible de 6 mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende.

Les agents de police municipale, de surveillance et gardes champêtres peuvent également procéder à la constatation de ces infractions.

Q : Quelles sont les initiatives des collectivités pour gérer la crise sanitaire

R : Une série de ressources utiles est à votre disposition :

Situations de violence et vulnérabilités

Q : Quelles sont les mesures pour les personnes victimes de violences conjugales en cette période de confinement ?

R : Malgré la fermeture des juridictions pour éviter la propagation du coronavirus, la Garde des Sceaux maintient les services qui assurent le traitement des contentieux essentiels et notamment les affaires de violences conjugales (ordonnances de protection, audiences correctionnelles, pour les mesures de détention provisoire et de contrôle judiciaire, présentations devant la/le juge d’instruction et le juge de la liberté et de la détention, permanences du parquet, procédures d’urgence devant le juge civil, notamment pour l’éviction du conjoint violent)

Q : Qui contacter si je suis victime de violences dans le cadre du confinement

Le numéro d’appel 3919 (numéro vert) dédié aux victimes est moins sollicité depuis le début du confinement. « Ça veut dire qu’il est difficile de téléphoner quand vous êtes enfermés avec l’agresseur ». La secrétaire d’Etat veut donc communiquer davantage sur la plateforme d’écoute Stop-violences-femmes.gouv.fr mise en place par le gouvernement.

Aussi, pendant la période de confinement, la ministre de l’Intérieur a pris la décision de permettre aux pharmacies d’alerter les forces de police et de gendarmerie suite à des cas de violences conjugales. Ces derniers ont reçu la consigne d’intervenir en urgence pour ces appels.

Ce dispositif permet :

  • une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente ;

  • une prise en charge rapide des victimes ;

  • le dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri  des victimes malgré le confinement.

Chaque victime qui souhaite avoir recours à ce dispositif peut prétendre sortir de son domicile pour aller faire des courses et remplir l’attestation en cochant la case correspondante. « Toutefois, il ne sera jamais reproché à une victime de violences intra-familiales parvenant à quitter son foyer de s’être échappée sans attestation », est-il indiqué.

Une signalétique est en train d’être mise au point que tous les pharmaciens pourront apposer sur la porte de leur officine pour prévenir de l’existence de ce dispositif.

 Il incombera alors au pharmacien de prévenir les forces de l’ordre.

Interrogé sur France 2, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a indiqué que les victimes pourront utiliser un code, « par exemple masque 19 » (ndlr, référence au 3919 qui est le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences) afin d’alerter les pharmaciens sans éveiller la méfiance de leur conjoint si celui-ci les accompagne.

Par ailleurs, la plateforme du gouvernement Arrêtons Les Violences est toujours active et reste le canal à privilégier avec le 17 en cas de violences. L’activité du 3919 est réduite.

Vous pouvez aussi utiliser la plateforme Droit Direct pour les victimes de violences conjugales.

La ligne ouverte du Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) est maintenue au 0 800 05 95 95.

Vous pourrez conserver les numéros spécialisés :

En cas de danger pour vous, une proche ou une voisine :

  • Appelez la police/gendarmerie au 17 (accessible 24h/24, 7j/7). En cas de difficulté pour appeler en toute confidentialité, contactez le numéro d’urgence 114 par SMS : vous communiquerez par écrit avec un-e correspondant-e (accessible gratuitement 24h/24, 7j/7).
  • Si vous vivez des violences conjugales et que vous souhaitez fuir, vous pouvez appeler le 115 (hébergement d’urgence) et expliquer les violences que vous vivez.

Pour une écoute et des conseils :

  • Le 3919 «  Femmes Violences Information » :  numéro d’écoute anonyme et gratuit, accessible du lundi au samedi de 9h à 19h.
  • Viols femmes Information (CFCV): numéro d’écoute anonyme et gratuit accessible au 0800 05 95 95 du lundi au vendredi de 10h à 19h.
  • Le tchat du Ministère de l’Intérieur (24h/24 et 7j/7): anonyme et gratuit, il permet d’avoir des premiers conseils sur ses droits et démarches, et d’être orientée vers un rendez-vous pour déposer plainte pour des violences sexistes et sexuelles.
  • Le tchat de l’association « En avant toute(s) » : gratuit et anonyme, il s’adresse aux jeunes femmes victimes de violences sexistes et sexuelles et permet d’échanger, d’obtenir des conseils et d’être orientée. Il reste ouvert aux horaires habituels (15h à 18h du lundi au mercredi et jusqu’à 20h le jeudi et le vendredi).

En résumé demeurent opérationnels les différents numéros de secours ou d’écoute – tels que le 17 (police ou gendarmerie), le 18 (pompiers), le 3919 (violencesfemmesinfo) le 114 par SMS ou le 119 (allô enfance en danger).

Q : Je suis réquisitionné en tant que personnel soignant pour cette crise. Existe-t-il des plateformes gratuites d’écoute et de soutien psychologique en ligne dédiées ?

R : Plusieurs plateformes sont à disposition pour le personnel soignant, en première ligne pendant cette crise sanitaire :

  • Le numéro vert national de l’association Soins aux Professionnels en Santé avec des psychologues disponibles au 0 805 232 336 (24h/24 et 7j/7) ;

  • La plateforme Psyformed.com qui permet de prendre rendez-vous en ligne (téléphone ou visioconférence) avec un psychologue bénévole ;

  • La plateforme Psychologues-solidaires.fr qui permet aussi de prendre rendez-vous en ligne (téléphone ou visioconférence) avec un psychologue bénévole ;

  • Le site Psy-solidaires-covid.org offre un listing de psychiatres qui proposent des créneaux de téléconsultation.

Q : Existe-t-il des plateformes d’accompagnement psychologique pour la population générale ?

R : Plusieurs plateformes sont disponibles pour la population générale pendant le confinement :

  • La FFPE propose des consultations psychologiques à distance pour répondre aux symptômes et aux souffrances engendrées par le confinement. Les séances se déroulent par téléphone ou en visioconférence. Les rendez-vous se concentrent le vendredi matin entre 9h et 12h30 mais nous avons élargi nos horaires en proposant d’autres plages en fin de journée notamment au vu des difficultés de toutes les personnes. La prise de rendez-vous se fait au 06.65.67.94.40 (en cas d’urgence) ou par mail : vera.c.lourenco@gmail.com
  • L’Association Terrapsy propose un accompagnement psychologique par téléphone et en urgence. Des entretiens avec un psychologue sont proposés en français, anglais et arabe au 0 805 383 922 ;

  • La plateforme Cogito’z propose une hotline d’écoute et de soutien au 0 805 822 810 ;

  • Le site org est une plateforme de prise de rendez-vous en ligne par téléphone ou visioconférence avec un psychologue bénévole ;

  • Des psychologues proposent des permanences gratuites sur le site Doctolib;

  • SOS Amitiés proposent une écoute 24/24 si vous avez besoin de parler pour rompre l’isolement au 09 72 39 40 50.

Q : Existe-t-il un numéro dédié en cas de détresse psychologique importante ?

R : Le gouvernement a mis en place une cellule d’urgence médico-psychologique au 0 800 130 000.

Mobilité

Q : Je dois sortir à l’extérieur. Où puis-je récupérer une attestation de déplacement dérogatoire ?

R : L’attestation officielle est disponible à ce lien. Une attestation simplifiée (Facile à Lire et à Comprendre) reconnue par le Ministère de l’Intérieur est disponible à ce lien.

Des attestations en langues étrangères sont aussi disponibles :

Q : Quelles sont les sanctions en cas d’infraction ?

R : Les infractions aux obligations sont portées à 135 euros. Une récidive simple dans un délai de 15 jours vous en coûtera de 1500 à 3000 euros. Une récidive à trois reprises dans un délai de 30 jours est passible de 6 mois d’emprisonnement et de 3 750 euros d’amende.

Les agents de police municipale, de surveillance et gardes champêtres peuvent également procéder à la constatation de ces infractions.

Accès aux droits et aides

Maintien des aides sociales

Q : Que se passe-t-il en cas de défaut de déclaration trimestrielle ?

R : Si vous êtes en incapacité de réaliser votre déclaration trimestrielle RSA, AAH, AEEH et uniquement dans ce cas, vos prestations seront automatiquement renouvelées. Dans l’attente de vous contacter ou de récupérer votre déclaration, votre droit sera automatiquement prolongé et vous recevrez la même somme que le mois dernier. Dès que vous aurez fait votre déclaration, votre droit sera recalculé.

Q : Que se passe-t-il en cas d’échéance de droits AAH AEEH CSS ?

R : Si vous bénéficiez de l’AAH ou de l’AEEH pour votre enfant, les droits qui arrivaient à échéance seront automatiquement prolongés de 6 mois.

De la même manière, les droits à la complémentaire santé solidaire et de l’aide au paiement d’une assurance complémentaire de santé dont le bénéfice expirera au cours des prochains mois seront prolongés de 3 mois.

Titre de séjour

Q : Mon titre de séjour arrive à expiration dans les prochains jours, existe-t-il des démarches spécifiques pour le prolonger le temps de la crise sanitaire ?

R : Le Ministère de l’Intérieur prolonge la durée de validité des titres de séjour jusqu’à 6 mois pour :

  • Les visas de long séjour ;

  • Les titres de séjour ;

  • Les autorisations provisoires de séjour ;

  • Les récépissés de demande de titre de séjour ;

  • Les attestations de demande d’asile.

Parentalité

Q : Qu’en est-il de l’organisation de la vie des enfants de parents séparés ?

R : L’autorité parentale conjointe demeure. En ces circonstances exceptionnelles il faut :

  • Demander l’accord de l’autre parent avant toute activité extérieure des enfants ;

  • Avertir l’autre parent, non gardien, de l’évolution de l’état de santé des enfants, en s’assurant que les carnets de santé suivent les transferts des enfants s’ils ont lieu

  • Tenir informé l’autre parent du suivi scolaire des enfants et des éventuelles difficultés rencontrées à ce titre.

Q : Comment justifier une sortie pour assurer la résidence alternée ou le droit de visite et d’hébergement ?

R : Dans le cas d’une décision de justice ou un accord homologué existant : il faut continuer de la respecter et justifier sa sortie. La seule raison de ne pas respecter ces modalités est s’il existe un risque de propagation du virus.

Dans le cas où la résidence des enfants n’est pas fixée juridiquement : les droits des deux parents sont équivalents. Il convient avant tout de privilégier la recherche d’un accord entre les parents. Les parents peuvent écrire cet accord qui pourra être présenté aux forces de l’ordre (échange SMS, e-mail). Si un désaccord persiste, la saisine du Juge aux Affaires Familiales demeurera alors la seule voie de recours.

La contribution à l’entretien et l’éducation des enfants doit continuer à être versé selon les modalités fixées par le juge ou inscrites dans la convention homologuée. En cas de souhait conjoint des deux parents pour une modification du versement de cette pension, il conviendra de le formaliser par écrit, de manière claire et incontestable, notamment concernant la raison et la durée de cette modification.

Assistance pour les personnes vulnérables

Q : Quelles sont les plateformes pour les personnes vulnérables en situation d’isolement social ?

R : La Croix-Rouge propose un numéro d’écoute et de livraison solidaire pour les personnes vulnérables en situation d’isolement social au 09.70.28.30.00 (numéro non surtaxé, de 8h à 20h, 7j/7)

 

Inclusion numérique

Q : J’ai un souci pour utiliser mon ordinateur ou mon smartphone pour faire des démarches en ligne, contacter mes proches… Vers qui puis-je me tourner ?

R : La plateforme Solidarité Numérique met à disposition un ensemble de ressources disponibles à ce lien, ainsi qu’un numéro vert : 01 70 772 372.

 

Vie pratique

Santé

Q : Je prends un traitement chronique, mais mon ordonnance expire prochainement ou a déjà expiré. Puis-je quand même récupérer mes médicaments ?

R : Les Pharmacies pourront délivrer les médicaments dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, sans renouvellement de la prescription

« Eu égard à la situation sanitaire, dans le cadre d’un traitement chronique, à titre exceptionnel, lorsque la durée de validité d’une ordonnance renouvelable est expirée et afin d’éviter toute interruption de traitement préjudiciable à la santé du patient, les pharmacies d’officine peuvent dispenser, dans le cadre de la posologie initialement prévue, un nombre de boîtes par ligne d’ordonnance garantissant la poursuite du traitement jusqu’au 31 mai 2020.

Le pharmacien en informe le médecin. Sont exclus du champ d’application du présent article les médicaments stupéfiants ou auxquels la réglementation des stupéfiants est appliquée en tout ou partie conformément à l’arrêté du 5 février 2008 susvisé.

Les médicaments dispensés en application des dispositions du présent article sont pris en charge par les organismes d’assurance maladie, dans les conditions du droit commun, sous réserve que ces médicaments soient inscrits sur la liste des spécialités remboursables prévue

Solidarité

Q : Que met en place la ville de Toulouse pour assurer la solidarité dans les quartiers pendant la crise sanitaire ?

R : Le site de la ville de Toulouse met à disposition une plateforme d’entraide de proximité, disponible à ce lien, où vous pouvez proposer votre aide, ou bien exposer votre besoin.

Alimentaire

Q : Le marché Victor-Hugo est-il toujours ouvert ? Puis-je continuer à acheter les produits issus de ce marché ?

R : Le marché Victor Hugo est pour l’instant est toujours ouvert. Cependant, au vu de la crise sanitaire et des dangers que cela peut représenter, il est préférable d’opter pour une livraison à domicile. La démarche est la suivante :

  • Vous passez commande auprès de vos commerçants préférés. Les coordonnées des commerçants sont disponibles à ce lien ;

  • Votre commande est centralisée par un commerçant dans son véhicule frigorifique ;

  • Votre commande est livrée le lendemain.

Le coût de la livraison est de 8€ pour Toulouse, et 16€ pour la métropole. La procédure à suivre pour le paiement de la commande vous sera précisé lors de la commande.

Q : Je souhaite me faire livrer mes courses, à qui faire appel ?

R : Le site LeBonDrive  vous permet de trouver le drive le plus proche et de comparer le prix des articles.

Services publics

Q : Puis-je savoir si mon bureau de poste continue de fonctionner pendant le confinement ?

R : Pendant la durée de la crise sanitaire, La Poste réorganise son fonctionnement pour se recentrer sur les missions essentielles. De ce fait, la distribution du courrier et des colis peut être ralentie. De même certains bureaux de poste peuvent amenés à être fermés.

Si vous souhaitez savoir les bureaux de postes ouverts près de chez vous, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la distribution du courrier et de colis pendant la période de confinement, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la distribution de Chronopost pendant la période de confinement, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Q : J’ai des questions relatives au fonctionnement des services de police pendant la crise sanitaire. Vers qui puis-je me tourner ?

R : Le site de la Police Nationale met à disposition un tchat en ligne pour répondre à vos questions pendant la crise sanitaire, accessible de 8h à 21h, 7j/7, disponible à ce lien.

Q : Les services municipaux de la ville de Toulouse continue-t-il de fonctionner pendant la crise sanitaire ?

R : La ville de Toulouse met à disposition une foire aux questions mis à jour régulièrement en fonction de l’évolution de la situation, disponible à ce lien, ainsi qu’à ce lien.

Activités physiques

Q : Comment adapter mon activité physique à cette situation de confinement ?

R : Le confinement ne permet pas de sortir, néanmoins cela n’empêche pas de s’adapter à cette situation exceptionnelle en maintenant une pratique régulière dans son jardin ou à l’intérieur. Il faut notamment veiller à adapter son apport de nourriture à sa dépense réelle d’énergie, et la qualité de son sommeil en maintenant des horaires fixes.

Une heure d’activité est nécessaire pour les enfants par jour, et trente minutes pour les adultes. Il est possible de se lever régulièrement, de marcher ou de s’étirer toutes les deux heures, de marcher en téléphonant, et d’utiliser le mobilier à disposition pour faire des étirements.

Le Ministère des Sports a dédié une page à ce sujet, et est accessible en cliquant sur ce lien.

Il existe par ailleurs un site Internet proposant des séances d’activité physiques praticables à la maison, disponible à ce lien.

Culture

Q : J’aime beaucoup lire, existe-t-il des ressources gratuites à ma disposition pendant le confinement ?

R : La FNAC propose 500 livres numériques (ebooks) gratuitement disponibles à ce lien.

Des milliers de livres classiques tombés dans le domaine publique sont disponibles à ce lien.

Q : Je suis intéressé par l’histoire et l’art, les musées… Existe-t-il des ressources gratuites à ma disposition ?

R : L’UNESCO met à disposition gratuitement des ressources issues de la Bibliothèque Numérique Nationale, disponible à ce lien.

Le Musée Guggenheim met gratuitement des livres d’art à disposition, disponibles à ce lien.

Le Ministère de la Culture met un ensemble de ressources culturelles à disposition gratuitement avec l’initiative Culture Chez Nous, disponible à ce lien.

Plusieurs musées et monuments permettent de faire des visites en réalité virtuelle :

Des expositions en ligne gratuites sont par ailleurs disponibles :

Q : J’aime beaucoup le cinéma, existe-t-il des ressources disponibles gratuitement ?

R :  Le site OpenCulture recense un certain nombre de films historiques accessibles gratuitement, disponibles à ce lien.

Q : Je suis intéressé par la musique, existe-t-il des ressources disponibles ?

R : Du classique avec l’orchestre National du Capitole. Tugan Sokhiev dirige la Symphonie n°12 de Chostakovitch

Tugan Sokhiev dirige Liszt et Chostakovitch – avec Lucas Debargue

Bibliozik, le site de la Bibliothèque de Toulouse dédié à la musique, propose des playlists aussi nombreuses que variées

De l’opéra et de la musique classique sont aussi disponibles sur le site de France Télévision, à ce lien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.