Les ATELIERS NUMÉRIQUES pour les seniors

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L’OPÉRATION

  • Depuis 2014 la FFPE propose des actions innovantes de formation au numérique dans le cadre d’ateliers répartis sur plusieurs lieux de la Communauté urbaine, en direction des seniors touchées par la fracture numérique.
  • L’ambition est de permettre aux seniors de continuer à prendre une part active dans la société, de jouir d’une vie indépendante et de bonne qualité sans être victimes d’une discrimination associée à la fracture numérique.
  • L’utilisation de l’internet et des outils informatiques, les nouvelles technologies constituent déjà et s’affirmeront comme un vecteur essentiel dans le processus de préservation de l’autonomie des personnes

CONTEXTE

« Nous vivons dans un monde où la communication et les médias sont centraux  – Etre en capacité d’utiliser le numérique est aussi important que savoir lire et écrire. » (Neelie Kroes.)

L’utilisation de l’internet et des outils informatiques, les nouvelles technologies s’affirmeront comme un vecteur essentiel dans le processus de préservation de l’autonomie des personnes…/…  (Article d’Emmanuel Vergès, coordinateur à l’office à Marseille) 

Le développement accéléré des nouvelles technologies nécessite deux adaptations ….

  • D’une part celle de l’offre afin de la rapprocher techniquement et de manière accessible des populations les plus fragiles, subissant les effets de la fracture numérique – par la création de services numériques adaptés quant à leurs contenus.
  • D’autre part celle de l’accélération de la formation et de l’accompagnement de populations de seniors touchés par cette fracture numérique et coupés des usages imposés par ces nouveaux médias,  qui sont démunis face à l’obligation de saisie en ligne des dossiers et demandes administratives( par les caisses de retraites, de prévoyance, les organismes sociaux, les impôts…)

Et oblige à prévoir un risque, celle de la perte des droits…

Avec la suppression des guichets physiques et la numérisation croissante des démarches, le maintien à l’accès virtuel à ces services est indispensable pour les publics, (notamment fragiles), au risque,  de les voir ne plus recourir à leurs droits.

 

2 niveaux sont proposés:

Niveau 1 : Débutant :

Initiation où est proposé un accompagnement pour apprendre les bases nécessaires à l’utilisation de l’outil informatique, pour s’approprier les nouveaux moyens de communication et leur permettre des capacités de recherche.

Détails :

Mettre l’informatique au service de l’autonomie, du développement cognitif et favoriser le lien social.

  • Réussir à maîtriser l’outil ordinateur : connaître le langage informatique, apprendre à classer des documents, rédiger des documents. Être actif en produisant des contenus
  • Rechercher des informations :
  • Santé, voyages, administrations, finances…
  • Faire des achats et formalités en ligne

Niveau 2 : Renforcement – Niveau intermédiaire d’amélioration des acquis :

Amélioration des connaissances des apprenants sur Internet en les guidant sur des sites leur donnant accès à leurs droits et ressources, mais également à partir de leurs interrogations et questions concrètes : réalisation de foires aux questions à différents moments des séances. Ce programme vise surtout à aider les apprenants à s’approprier le programme de prévention pour le « bien vieillir » de la CARSAT, intégrant notamment la capacité à effectuer correctement les démarches en ligne et l’utilisation des documents administratifs en ligne (impôts ; banques…)

 

Commentaires :

  • Ces ateliers sont gratuits
  • Beaucoup de seniors n’ont pas leur propre matériel informatique : trop couteux, trop novice : donc un besoin d’accompagnement dans l’achat d’un ordinateur est intéressant,
  • Le nombre de séances par semaine et par cycle de formation n’est pas assez important pour pérenniser les compétences acquises (difficultés cognitive – mémorisation),
  • Les interventions sur des sites nécessitent un véhicule car pénibilité du port du matériel
  • Sur le site de la gloire : mobilisation difficile au niveau du quartier, public peu autonome : besoin d’aide non seulement informatique mais plus globale (démarches administratives, pôle emploi, carte de séjour, cours de français, billet d’avion, Ameli…),
  • Sur l’un des sites, une expérimentation est proposée avec des handicapés. Les résidents sont très motivés et nombreux à s’inscrire. Ce public est très novice donc les bases sont primordiales pour pouvoir passer à l’étape de navigation. la présence d’une jeune psychologue en service civique a permis de proposer une vision thérapeutique alliant numérique et art-thérapie. Les propositions mises en place sont diverses comme un atelier d’écriture dactylographique, de peinture numérique – DeviantArt Muro, de musicothérapie ou de création numérique vidéo ou audio par exemple).

Au-delà de l’aspect formation numérique, constat est fait que la dynamique de groupe a un fort impact individuel et social chez beaucoup de séniors  repliés sur eux-mêmes du fait de la maladie, voire du handicap généré par le vieillissement. Le partage, le relationnel, la dynamique du groupe apporte une ouverture de vie pour ceux qui sont seuls créant des échanges entre participants en dehors des ateliers pour s’entraider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.