Journée du 8 mars et semaine de l’égalité

 

Origine et actions :

C’est en 1910 lors de la IIe conférence internationale des femmes socialistes, à l’initiative de Clara Zetkin, militante allemande, qu’il a été décidé de mobiliser les femmes lors d’une « journée internationale des femmes ». Néanmoins, aucune date n’est fixée. Il faut attendre 1917, avec la grève des ouvrières de Saint Pétersbourg, pour que la tradition du 8 mars se mette en place. Après 1945, la Journée internationale des femmes devient une tradition dans le monde entier. Elle est finalement reconnue officiellement par les Nations Unies en 1977, puis en France depuis 1982.

Le 8 mars est une journée de rassemblements à travers le monde. Cette journée est l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes mais aussi de se mobiliser en faveur des droits des femmes et de leur participation à la vie politique et économique. Les groupes et associations de femmes militantes préparent donc des événements sur la question de l’égalité des sexes et des droits des femmes partout dans le monde pour :

  • fêter les victoires et les acquis
  • faire entendre leurs revendications
  • améliorer la situation des femmes

Le thème est défini chaque année par les Nations Unies. Pour l’année 2019, le thème choisi était « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ».

Cependant, malgré des avancées sur le plan juridique et législatif, les inégalités femmes-hommes persistent. Le caractère structurel et systématique de ces inégalités affecte les rapports sociaux et la place des femmes dans la société. Cette Journée internationale de lutte pour le droit des femmes a encore de longues décennies devant elle… 

 

Prolongement en semaine de l’égalité :

Depuis plusieurs années, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, la marie de Toulouse propose la « Semaine de l’égalité femmes-hommes » qui favorise l’organisation événements en faveur de l’égalité femmes-hommes.

Retrouvez le programme ici 

En préparation de l’édition de 2020 et dans le cadre du contrat de ville, la FFPE s’est saisie de cette célébration pour organiser sur le quartier la Gloire-Soupetard des ateliers avec les femmes et les jeunes, et en partenariat avec les associations et les organisations jeunesse, ainsi que les acteurs institutionnels afin de travailler sur des productions à mettre en scène ,la semaine du 8 Mars et afin de sensibiliser à la problématique du non-respect de l’égalité et des droits des femmes.

L’objectif de ce travail : Faire émerger sur un quartier, une prise de conscience des inégalités persistantes femmes-hommes : éclairer la connaissance des jeunes et des femmes sur des situations de femmes et sur l’invisibilité des discriminations de genre persistantes

 

 

A savoir :

La journée internationale des droits des femmes n’est pas la journée de la femme : http://www.slate.fr/france/84307/journee-des-femmes-ou-de-la-femme-8-mars

Vous avez la possibilité de retrouver une carte des événements et initiatives qui ont lieu en France pour l’occasion sur le site du Secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, ici. 

 

En savoir plus :

Retrouvez le site d’informations dédié à la journée du 8 mars : http://8mars.info/

Vous pouvez également consulter cette vidéo retraçant l’historique de cette journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.